Jeune mezzo au timbre chaud, Floriane Hasler est diplômée d'une licence mention Très Bien du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Après avoir appris le cor et le chant dans son enfance, elle intègre la Maîtrise de Notre-Dame de Paris (direction Lionel Sow) où elle suit l'enseignement de Rosa Dominguez. Dans ce cadre, elle se familiarise avec la musique médiévale et se perfectionne en musique ancienne, son domaine de prédilection.
Suite à son entrée au CNSMDP en 2017, elle se penche sur un répertoire plus tardif, appuyée par ses professeurs Chantal Mathias, Florence Boissolle etc. Elle y découvre par ailleurs le théâtre lyrique avec Emmanuelle Cordoliani.
La jeune mezzo est alors retenue pour plusieurs projets où elle tient des parties solistes, tels que les cantates BWV 3 et BWV 106 de J.S Bach (direction Masaaki Suzuki puis Stephan MacLeod) la re-création de l'Opéra Giove in Argo d'Antonio Lotti où l'entend dans le rôle de Diane (direction Léonardo García Alarcón), ou encore une masterclass donnée par Barbara Hannigan et retransmise en direct de l'Opéra Comique.


C'est à l'âge de 23 ans que Floriane Hasler fait ses premiers pas sur scène aux Opéras de Versailles, Bordeaux et Caen où elle reprend le rôle de la troisième Grâce dans l'Orfeo de L. Rossi (direction Raphaël Pichon, mise en scène Jetske Mijnssen). Passionnée de J.S Bach, elle se produit dans le Magnificat (direction Marzena Diakun puis plus tard Philippe Pierlot) ainsi que dans la Passion selon Saint Jean (direction Simon Proust) où elle tient successivement les parties d'alto solo. Elle est également sollicitée par l'ensemble Correspondance (direction Sébastien Daucé) où elle interprète des extraits d'oeuvres de H.Purcell.
Peu après, elle enregistre la Descente d'Orphée aux Enfers de M.A Charpentier avec l'ensemble Desmarest (direction Ronan Khalil) dans le rôle de Proserpine (paru chez Glossa). Du même compositeur, elle incarne l'Architecture dans Les Arts Florissants au sein de l'ensemble Marguerite Louise (direction Gaëtan Jarry). Elle collabore par la suite avec le Poème Harmonique (direction Vincent Dumestre) avec lequel elle chante à de nombreuses occasions le Miserere de Clérambault. Il lui tient également à cœur de faire vivre le répertoire contemporain, c'est pourquoi elle se joint à l'ensemble Le Balcon (direction Maxime Pascal et Alphonse Cemin), notamment pour un programme autour de Voix de Claude Vivier.

Dernièrement, elle s'est jointe aux Ambassadeurs (direction Alexis Kossenko) avec lesquels elle a enregistré Achante et Céphise de J.P Rameau dans le rôle de la Troisième Prêtresse de l'Amour (à paraître prochainement chez Warner Classics) et s'est produite à l'Opéra Royal de Versailles dans l'Egisto de F. Cavalli sous la direction de Vincent Dumestre où elle était Didone et Volupia. Floriane Hasler vient récemment d'intégrer la 5ème génération de l'atelier lyrique d'Opera Fuoco dirigé par David Stern, et fera en 2022 ses débuts dans le rôle d'Orlofsky dans Die Fledermaus de Johann Strauss au CNSMDP et à la Philharmonie de Paris sous la direction de Lucie Legay et dans la mise-en-scène de Nicola Raab.

IMG_9154 copie.jpg