Jeune mezzo-soprano française, Floriane Hasler est lauréate du 1er Prix du 10ème Concours International de Chant Baroque de Froville ainsi que du 1er Prix Opéra du 18ème Concours International de Chant Lyrique de Canari. Après avoir appris le cor, enfant, elle intègre la Maîtrise de Notre-Dame de Paris, puis entre au CNSMDP où elle étudie avec Chantal Mathias.

Parallèlement, elle débute sur scène aux Opéras de Versailles, Bordeaux et Caen où elle reprend le rôle de la 3ème Grâce dans l'Orfeo de Rossi (dir. Raphaël Pichon). Passionnée par J.S Bach, elle se produit dans le Magnificat (dir. Marzena Diakun puis Philippe Pierlot) et dans la Passion selon Saint Jean (dir. Simon Proust) où elle tient successivement les parties d'alto solo. Elle enregistre la Descente d'Orphée aux Enfers de M.A Charpentier avec l'ensemble Desmarest (Ronan Khalil) dans le rôle de Proserpine (Glossa) et incarne du même compositeur l'Architecture dans Les Arts Florissans avec l'ensemble Marguerite Louise (Gaëtan Jarry). Elle collabore par la suite avec le Poème Harmonique (Vincent Dumestre) avec qui elle chante de nombreuses fois le Miserere de Clérambault. Elle se joint également aux Ambassadeurs (direction Alexis Kossenko) avec lesquels elle enregistre Achante et Céphise de J.P Rameau dans le rôle de la Troisième Prêtresse de l'Amour (Warner Classics) et se produit à l'Opéra Royal de Versailles dans l'Egisto de F. Cavalli sous la direction de Vincent Dumestre où elle incarne Didone et Volupia. En 2021, la mezzo-soprano est sélectionnée pour intégrer la 5ème génération de l'atelier lyrique d'Opera Fuoco dirigé par David Stern.

Il lui tient également à cœur de faire vivre le répertoire contemporain, c'est pourquoi elle se joint à l'ensemble Le Balcon (direction Maxime Pascal et Alphonse Cemin) pour un programme autour de Voix de Claude Vivier. De même, elle participe à une masterclass sur le répertoire lyrique de Kajia Saariaho menée par la compositrice elle-même.

Elle incarne le Prince Orlofsky sur Die Fledermaus de J. Strauss au CNSMDP (direction Lucie Legay et mise-en-scène Nicola Raab), puis Eve dans Il paradiso perduto de Luigi Mancia (direction Franck-Emmanuel Comte) à l'auditorium de Lyon. Elle se produit ensuite à l'Atelier Lyrique de Tourcoing dans le rôle d'Orphée dans Orphée et Eurydice de Gluck (direction Fiona Monbet).

 

La saison prochaine, elle fera ses débuts à l'Opéra de Marseille dans Elisabetta regina d'Inghilterra de Rossini dans le rôle d'Enrico et poursuivra avec le rôle de Bellone dans Médée de Charpentier sous la direction de Hervé Niquet au Théâtre des Champs-Élysées.

Floriane Hasler a récemment été nommée Talent Adami Classique 2022.

IMG_9154 copie.jpg